Alertes en série avant un sommet sur les migrants

La mise en place d’une « task force » pour la Méditerranée doit être envisagée par les ministres de l’Intérieur jeudi. Amnesty et le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés appellent à un changement de paradigme sur l’émigration clandestine.

Amnesty International a appelé la France à clarifier sa position en matière de politique migratoire alors que les ministres de l’Intérieur doivent se concerter sur le sujet cette semaine. Le Conseil Justice et Affaires intérieures réunit tous les trois mois les ministres de l’Intérieur ; une réunion est prévue jeudi 5 juin à Luxembourg.

Huit mois après la tragédie de Lampedusa qui avait coûté la vie à 350 migrants, l’afflux d’émigrés clandestins continue en Méditerranée…

« L’Union européenne, si elle veut sauver des vies, elle en a les moyens. Il faut juste qu’elle fasse preuve de sa volonté et pour l’instant ce n’est pas vraiment le cas », souligne Jean-François Dubost.

[…]Depuis le début de l’année, près de 35.000 personnes ont traversé la Méditerranée entre l’Afrique du Nord et l’Europe, contre 43.000 pour l’ensemble de 2013, selon les chiffres du Haut Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR).
Pour l’ensemble de 2014, le HCR estime que le chiffre devrait dépasser les 60.000, niveau atteint en 2011. Le directeur pour l’Europe de l’HCR, Vincent Cochetel, s’est alarmé dans le Guardian de cette situation, évoquant l’hypothèse de mise en place de centres en Afrique pour empêcher les migrants de traverser la Méditerranée…

EurActiv.fr